100 free dating sites
dating websites free
100 free online dating site

Par France Hatron Affiche Belle

 

Sortie : le 14 octobre 2015 

Durée : 1h53 

Réalisation : Jean-Paul Rappeneau 

Distribution : Matthieu Amalric, Marine Vacth, Gilles Lelouch, Nicole Garcia, Karine Viard, Guillaume de Tonquédec, André Dussollier, Gemma Chan… 

 

Jérôme Varenne, un homme d’affaires établi à Shangaï depuis dix ans, vient passer quelques jours en Europe avec sa fiancée Chen-Lin. Lors de son passage à Paris, il s’invite à l’improviste chez sa mère, une jolie blonde fantasque qui semble perturbée par sa visite. C’est un peu normal car la maison de famille où ont grandi Jérôme et son frère jaloux n’est toujours pas vendue. Jérôme l’apprend en arrivant ! image 2 Belles famillesLes Varenne se retrouvent aux prises d’un étrange litige entre le promoteur immobilier et le maire, tous deux très intéressés par la propriété.  Jérôme décide de se rendre sur place pour éclaircir le mystère. Il retrouve un ami d’enfance, Grégoire Piaggi, dans le rôle du promoteur immobilier et découvre l’existence de la maîtresse de son père défunt, laquelle femme a une fille jeune et très belle, Louise, dont il va peu à peu s’étreindre. Mais le double interdit se profile puisque Louise est la fiancée du promoteur et que Jérôme vit avec Chen-Lin qui commence à le trouver plus que distant.

image 1 Belles familles

De facture très classique, ce film séduit dès les premiers instants par son rythme, ses personnages séduisants et attachants et une intrigue captivante ancrée dans la bourgeoisie de province contemporaine. On se plaît à imaginer la demeure familiale majestueuse en repère de souvenirs et de mystères à tiroirs. On n’est pas déçu : elle est belle, grande, et regorge de bons et mauvais souvenirs. La distribution, à la hauteur sur le papier, se montre en revanche décevante. Matthieu Amalric s’avère inégal, Nicole Garcia, Guillaume de Tonquédec et Gilles Lelouche surjouent, la jeune Marine Vacth manque de justesse et pourtant pas de sex-appeal ! Karine Viard ne manque, elle, vraiment pas de panache dans son rôle émouvant de maîtresse amoureuse et lésée. Quant à André Dussolier, son personnage plein de bons sentiments et de bienveillance nous séduit forcément en amoureux de Suzanne Varenne (Nicole Garcia).

image 3 Belles famillesL’état de séduction initial ne dure pas. La tension dramatique retombe assez vite et les dialogues plats ne donnent pas beaucoup d’espoir pour d’éventuels soubresauts. Entre drame et comédie, artifices de rebondissements de scénario classiques, adultères passés et présents, on oscille d’une sensation à l’autre, d’une envie à l’autre, sans savoir à qui ni à quoi se raccrocher vraiment. On se dit avec regret que ce film n’est pas abouti. Dommage. 

 

Laisser un commentaire

*